Tél. : 03 82 58 22 37

Champ.
15 / 16 ans

Champ. Feret

Réservations

 

TCC NEWS Les années Miniladies Année 2013 Année 2014 Année 2015 Année 2016
           
  Cattenom, tamis de l'avenir
 
Depuis 2001, Cattenom a vu passer au chalet quelques milliers de raquettes, le sourire en bandoulière.
Demain, il y aura quelques grandes joueuses pour rappeler à l'occasion des interviews qu'elles ont dessiné leur avenir sous la bulle. La reine Kristina sera de celles-là.
Anonymes ? Pas toutes… Il y a d'abord un palmarès pour rafraîchir la mémoire. 2001, c'est la luxembourgeoise Catherine Gauche qui s'impose. Elle est la première minilady de l'histoire. Cattenom obtient son label. 2002, c'est l'allemande, Lavina Klein qui prend le sceptre. Du talent à revendre, un fichu caractère. Klein fera avancer le tournoi, pas sa carrière. 2003, la bourguignonne Lise Marbach surprend tout le monde et fait jouer ses grands compas. La petite belge Laura Bernard ramène sa science du jeu en 2004. Elle pose son sac à Cattenom. L'année d'après, la roumaine Andreea Opriu place son gauche et renvoie tout le monde dans les cordes. Cattenom s'est mis à l'international, le chalet est devenu ruche de Babel, babillarde. Les talents se cachent derrière les tamis de plus en plus grands. 2006, Margaux Jacquet fait dans la finesse et la dentelle. Une demoiselle à l'ancienne. En février dernier, Laura Tanfin, la picarde, se sera dessiné un destin. A grands coups de massue. Ici, on désigne les années par le nom du vainqueur de l'édition. Ici, pourtant, on a le droit de perdre.
Une étoile née ici.
Au coin des courts, dans l'éphémère des souvenirs, apparaissent d'autres silhouettes, celles des demoiselles qui pour avoir perdu hier auront gagné demain. Et sur le boulevard du temps qui passe, émerge le talent sautillant de la petite rémoise Nathalie Mohn, gagnante en juillet dernier de son premier 10 000 dollars à Bruxelles. La Mini 2001, finaliste en 15/16 ans, à Roland 2007. Et qui encore ? Léolia Jeanjean. Ah, les hauts de Léolia ! A Cattenom, la languedocienne, légère et aérienne, avait perdu, mise ko par le bras lourd d'Opriu. De l'est venait le nouveau, du sud, la lumière.
Aujourd'hui, Léolia Jeanjean figure au palmarès du championnat de France des 12 ans. Sur la photo pour demain, le sourire d'Inès Fontanarosa, la lorraine, l'accompagne. Elle aussi ira loin. Et comme demain n'est jamais fini, le meilleur arrive.
La meilleure qu'on ait vue sur le taraflex du club cattenomois est une française, venue d'ailleurs. Kristina Mladenovic est née pour être championne. Kristina Mladenovic le sera. Car on devient ce que l'on est. Quand on travaille. En 2003, Lise Marbach, la grande mature, avait fini par fusiller le talent de la dunkerquoise. Kristina avait su jurer ce jour-là qu'on ne l'y reprendrait plus. Elle est championne de France des 14 ans, mais surtout reine d'Europe à Ostrava. Elle succède à Tatiana Golovin, dernière et unique française à s'être imposée à ce niveau. Ici, une étoile sera née, aussi. Ici, les rêves se réalisent si on y croit.
          Vainqueur 2017   Vainqueur 2016
           
              Hanna Bougouffa
               
  Vainqueur 2015   Vainqueur 2014   Vainqueur 2013   Vainqueur 2012
 



 



 

 
  Eléonore Viano   Salma Djoubri   Justine delfosse   Alexandra Braga
               
  Vainqueur 2011   Vainqueur 2007   Vainqueur 2006  
Vainqueur 2005
 

 

 

 
  Marie-Amélie Dardaine   Laura TANFIN   Margaux JACQUET   Andréea OPRIOU
               
  Vainqueur 2004   Vainqueur 2003   Vainqueur 2002   Vainqueur 2001
 



 

 
 
  Laura BERNARD   Laura BERNARD   Lavinia KLEIN   Catherine GAUCHE